A propos Anne Cordier

Professeure des Universités en Sciences de l'Information et de la Communication Université de Lorraine UR 3476 CREM - Centre de Recherche sur les Médiations - Equipe PIXEL Thèmes de recherche : pratiques informationnelles ; imaginaires ; approche sociale de l'information ; apprentissages formels et non formels ; enseignement de l'information-documentation ; numérique en éducation. https://twitter.com/AnneCordier

Une vaste enquête auprès de parents d’enfants !

Dans le cadre du projet GTNum ELN, l’équipe-projet a élaboré un questionnaire, diffusé en ligne, destiné à interroger les parents d’enfants scolarisés en cycles 2 et 3 sur les compétences numériques de leurs enfants, mais aussi les modalités d’accompagnement des usages numériques à la maison ou encore leur perception des responsabilités éducative quant au développement de connaissances et compétences numériques.

Synthèse de l’enquête auprès des Parents : c’est ici !

Rapport Complet de l’enquête auprès des Parents : c’est ici !

Récits d’enquêtes au sein de classes – Monographies de terrain

Comment rendre compte des représentations du numérique et des pratiques pédagogiques exploitant le numérique, comme moyen pour apprendre et/ou comme objet d’apprentissage ?

Comment rendre compte de la dynamique interindividuelle, des interrelations entre les politiques d’établissement, les pratiques mises en œuvre dans la classe, et les sentiments d’expertise des enseignant-es ?

Comment rendre compte des liens entre la projection des usages du numérique hors l’école et des compétences des enfants, et la mise en place de scenarii pédagogiques ?

La monographie nous a semblé une forme de restitution à la fois originale et respectueuse de la singularité des terrains que nous avons investigués au cours du projet GTNum ELN. Car c’est sans juger les acteur-rices, et avec le profond désir de comprendre leurs logiques d’action, leurs choix éducatifs et pédagogiques, que nous avons enquêté auprès d’eux-elles. La monographie restitue une partie des données recueillies sur un territoire ciblé, auprès d’acteur-rices – personnels de direction, enseignant-es et élèves.

Ce que vous allez lire est donc le récit, par un-e chercheur-se, qui a passé du temps sur le terrain des acteur-rices, pour les écouter et les observer, pour leur donner la parole en somme, et faire en sorte que leurs expériences enrichissent aussi la vôtre. Ces monographies leur sont donc dédiées.

La Recherche Veille !

Dans le cadre du projet GTNum ELN, les chercheur-ses du groupe, pour enquêté sur les pratiques et compétences numériques des enfants, familles et enseignant-es, ont réalisé une revue de la littérature sur le sujet.

Nous partageons ici les différentes notes de veille réalisées par l’équipe-projet ELN, et vous souhaitons une bonne lecture !

Enquêter auprès de publics enfantins

“Offrir un regard nouveau sur les enfants à travers la compréhension de leur rapport au numérique dans leur vie quotidienne comme à l’école : voilà ce qui fédère l’équipe-projet ELN [Enfances et Littératies Numériques] depuis janvier 2020. Depuis cette date, une vaste recherche de terrain à travers la France a été engagée, permettant de recueillir des données variées auprès d’enfants, de parents et de professionnel·les de l’éducation sur leurs représentations et leurs usages du numérique dans et hors l’école. Pour ce faire, des choix méthodologiques ont été effectués, choix loin d’être anodins tant dans la conception de l’objet qu’ils témoignent que dans leur impact sur les résultats obtenus”

Nous vous proposons le Cahier n°2 du projet GTNum ELN qui vise à partager avec vous quelques réflexions qui ont animé les chercheuses et les chercheurs du groupe !

Bonne lecture à tou-tes !

Lien vers l’article complet et le Cahier ELN en PDF : Ici !

Aaron Swartz – 9 ans déjà

Par Anne Cordier et Sophie Bocquet-Tourneur

Aaron Swartz lors d’une rencontre Wikipedia à Boston en 2009 (Sage Ross – Wikimédia)

11 janvier 2022. Cela fait 9 ans que Aaron Swartz s’est suicidé. Cela fait un an que le projet “Des Figures en commun(s)” existe. Cet anniversaire commun n’est pas un hasard puisque c’est grâce à cette personnalité que ce projet est né. Toutes deux sensibles aux problématiques de la libre circulation de l’information et des savoirs, et aux communs de la connaissance, nous avons mûri notre réflexion depuis de nombreuses années grâce aux travaux de Aaron Swartz, et aux nombreux collectifs qui poursuivent son oeuvre. Une réflexion à la fois citoyenne et professionnelle puisque, de fait, les deux faces sont profondément imbriquées, et nous avons comme préoccupation commune de penser et mettre en oeuvre avec nos publics respectifs une éducation critique à l’information et au numérique.

La mémoire d’Aaron Swartz continue a être diffusée que ce soit par les personnes qui l’ont connu comme ci-dessous Lawrence Lessig ou par l’internaute lambda qui au détour d’un réseau social découvre le personnage.

Depuis 2013, le Aaron Swartz Day Police Surveillance Project (ASDPSP) fédère les acteur-rices soucieux-ses d’honorer les initiatives en matière de libre et de communs, dans la lignée des projets initiés par Aaron Swartz ; prolonge la réflexion sur la surveillance à l’échelle de la société et les enjeux d’une citoyenneté exercée avec sens du collectif et intransigeance face aux menaces sur les libertés tant individuelles que collectives ; et, bien sûr, s’attache à entretenir la mémoire de Aaron Swartz et à préserver aussi l’intégrité de son engagement.

Lisa Rein, co-fondatrice du Aaron Swartz Day et de Creative Commons, outre de nombreuses conférences, rend chaque année un vibrant hommage à Aaron Swartz, rappelant inlassablement l’absurdité des chefs d’inculpation et des procédures qui ont pesé sur le jeune militant du libre, mais aussi la force de son combat. Nous ne pouvons que vous enjoindre à lire l’hommage rendu le 13 novembre 2021, date anniversaire de la naissance de Aaron Swartz.

Lisa Rein, Aaron Swartz Memorial, 2013.

Il rêvait d’un autre monde… pas vous ?

Figure incontournable du web, dont la saisie du nom sur n’importe quel moteur de recherche génère des millions de résultats, comprenant des hommages sous de multiples formes, Aaron Swartz est toutefois encore une figure peu connue du grand public. Ce paradoxe interroge sur la culture de l’information et la culture numérique détenues par les individus en général, et les choix de contenus transmis lors des temps de médiations consacrés, dans et hors cadre académique, audit numérique. La dénonciation systématique des GAFAM, de leurs systèmes algorithmiques et de leur emprise sur nos vies, numérisées ou non, ne semble pas donner lieu à la proposition d’un autre monde, à l’espérance d’un autre vivre-ensemble. Espérance pourtant portée par les Figures des Communs, au premier rang desquelles Aaron Swartz.

Rappelons-le, car cela nous a été opposé parfois : il ne s’agit en aucun cas de verser dans un culte aveugle de la personnalité à travers ce projet, et tout particulièrement à travers nos nombreuses références à Aaron Swartz. Il s’agit de reconnaître la place de sa pensée et de son combat dans l’histoire du web et des savoirs et la co-construction d’une politique de la Cité numérique.

C’est pourquoi, en ce 11 janvier 2022, nous souhaitons réitérer notre volonté de faire connaître cette figure majeure qu’est Aaron Swartz à travers nos publications modestes mais dont nous espérons qu’elles contribueront comme autant de gouttes d’eau à grossir le fleuve de la culture de l’information et de la culture numérique, qui est aussi, profondément, une culture de l’action et du pouvoir d’agir dans le monde.

Aaron Swartz : sa vie, ses combats

Aaron Swartz. Un héritage à transmettre : pour une éducation citoyenne et engagée du web

Médias en Seine – 12 Octobre 2021

“Habiter un monde commun”. Voilà la thématique du “festival international des médias de demain”, organisé sous l’égide de France Info et Les Echos.

Un programme riche et diversifié pour réfléchir collectivement sur les conditions du vivre-ensemble dans un monde où algorithmes, puissances médiatiques et pouvoirs politiques, s’entrechoquent souvent.
Programme et inscriptions ici : https://event.mediasenseine.com/

Une table ronde sur “Les bons usages du numérique”

Invitée à cette édition du festival “Médias en Seine”, je participerai au siège de la Maison de la Radio (Radio France) à une table-ronde intitulée, par les organisateur-rices (il est bon de le préciser ;-)) , “Addiction, perte d’attention, contenus toxiques… comment inventer un bon usage du numérique”.

Cette table-ronde, animée de 9h 20 à 9h50 par François Saltiel, journaliste-producteur à France Culture (“Le meilleur des mondes”), sera composée de Michael Stora, psychanalyste, Fabienne Dulac, Orange, Serge Barbet, directeur du CLEMI, et moi-même donc.
Le festival se déroule sur plusieurs sites en présentiel, et l’ensemble des interventions est également accessible, en direct, en ligne.

Au plaisir de s’y retrouver !

Enquête à destination des parents

Dans le cadre du projet GTNum ELN portant sur les pratiques et compétences numériques des enfants, nous cherchons à diffuser au maximum un questionnaire, destiné aux parents d’enfants scolarisés en CP, CE1, CE2, CM1, CM2 ou 6ème. Si tel est votre cas, ou si vous connaissez des parents concernés, cette enquête est faite pour vous !

https://lemirail.eu.qualtrics.com/jfe/form/SV_1ZYMkfkSzIr5RKR

N’hésitez pas à la relayer auprès de vos connaissances et réseaux !