Enquête à destination des parents

Dans le cadre du projet GTNum ELN portant sur les pratiques et compétences numériques des enfants, nous cherchons à diffuser au maximum un questionnaire, destiné aux parents d’enfants scolarisés en CP, CE1, CE2, CM1, CM2 ou 6ème. Si tel est votre cas, ou si vous connaissez des parents concernés, cette enquête est faite pour vous !

https://lemirail.eu.qualtrics.com/jfe/form/SV_1ZYMkfkSzIr5RKR

N’hésitez pas à la relayer auprès de vos connaissances et réseaux !

Webinaire GTNum ELN

Vendredi 21 mai 2021, 14h-17h

Nous avons le plaisir de vous convier au webinaire organisé par l’équipe du #GTNum #ELN – Enfances et Littératies Numériques – qui se tiendra le vendredi 21 mai de 14 à 17h.

« Enquêter auprès d’un public enfantin : Regards pluridisciplinaires »

La thématique du webinaire « Enquêter auprès d’un public enfantin : Regards disciplinaires » est directement liée bien sûr aux préoccupations de l’équipe-projet du GTNum ELN. Il s’agira, à partir d’éclaircissements et de retours d’expériences apportés par des membres du projet, d’échanger ensemble autour des choix théoriques et méthodologiques à disposition pour enquêter auprès d’un public-cible singulier : les enfants.

Demandez le programme !

14h Introduction par Anne Cordier et André Tricot
14h15 « Un regard en Sociologie » – par Soizic Le Bervet, UMR ESO
14h45 « Un regard en Socio-Anthropologie » – par Alexandra Clavé-Mercier, UMR ESO
15h15 Pause
15h30 « Un regard en Sciences de l’Information et de la Communication » – par Valentine Mazurier, UMR IMS-Rudii
16h00 « Un regard en Psychologie du développement » – Par Valérie Tartas, UMR CLLE
16h30 Échanges collectifs sur l’ensemble du webinaire et Conclusion

Rejoignez-nous !

Le Webinaire est ouvert à toutes les personnes intéressées par le sujet, quel que soit leur statut, désireuses de s’informer sur les avancées du groupe-projet, de participer à des échanges autour des méthodologies d’enquête, de partager des retours d’expériences. Sentez-vous à l’aise pour nous rejoindre, nous nous ferons un plaisir de vous compter parmi nous !

Lien pour accéder au webinaire : https://webconf.univ-rouen.fr/greenlight/cor-4pf-n5b-dok

ELN – Bienvenue dans le monde des cultures numériques enfantines !

Financé par la Direction du Numérique en Education, dans le cadre de l’appel à projets Groupes Thématiques Numériques, le projet ELN – Enfances et Littératies Numériques – est un projet porté par Anne Cordier, UMR 6590 ESO, et André Tricot, EA 4556 EPSYLON. Un projet s’étalant sur la période 2020-2022 qui consiste à explorer les cultures numériques enfantines à travers un croisement de regards disciplinaires et un protocole méthodologique multidimensionnel, le tout appuyé sur une équipe pluricatégorielle. Bref, de la recherche comme on l’aime !

Au-delà des chiffres : comprendre et agir

Comment accompagner les élèves de cycles 2 et 3 dans les premiers apprentissages littéraciques numériques, en travaillant le lien école/domicile et favorisant la transformation pédagogique au service de l’égalité des chances ?

Le projet ELN – Enfances et Littératies Numériques – entend à la fois documenter, par une recherche participative et une recherche-action, les usages et pratiques numériques dans et hors la classe déployés par/pour les jeunes élèves, inscrites et inscrits dans des contextes sociaux et territoriaux différenciés, et être force de propositions concrètes pour une meilleure prise en compte des disparités sociales et territoriales qui constituent un frein pour l’égalité des chances dans et hors la classe.

Cette proposition est née d’un triple constat :

  1. Une mesure encore trop superficielle des disparités sociales et territoriales qui impactent les acquisitions et apprentissages dès l’enfance dans le domaine de l’éducation par le / au numérique. Disparités dont la conscientisation a été effectuée de manière nous semble-t-il prégnante lors de la période dite de confinement / continuité pédagogique.
  2. Des injonctions paradoxales dans lesquelles sont prises les médiateurs, parents comme enseignants et décideurs du monde de l’éducation, entre nécessité d’une éducation par le / au numérique (inscrite notamment dans les objectifs de l’éducation aux médias et à l’information [EMI] et du cadre de référence des compétences numériques [CRCN]) qui vienne pleinement accompagner/constituer les premiers apprentissages, et dans le même temps la puissance de paniques morales fortement médiatisées liées aux usages enfantins des écrans, interrogeant particulièrement les liens entre école et famille.
  3. Un regard déficitaire en connaissances comme en complexité disciplinaire porté sur les pratiques numériques enfantines, lesquelles constituent un point aveugle encore à ce jour pour la recherche et le monde de l’éducation, alors que des problématiques spécifiques taraudent les acteurs, comme le temps d’écran, la captation de l’attention ou encore les problématiques de conditionnement des usages par les plateformes en ligne.

Ainsi il est urgent de combler ces lacunes de savoirs et de développer des modèles pédagogiques tenant compte des pratiques réelles des jeunes enfants. Les investigations s’intéressant au public enfantin supposent une attention particulière aux territoires, les politiques jeunesse étant très diverses d’une collectivité territoriale à l’autre. Ce projet s’inscrit donc dans une préoccupation majeure pour les politiques publiques qui est celle de lutter contre les inégalités territoriales et sociales, notamment par le biais d’une continuité éducative et d’un environnement d’expérience qui soient favorables à l’égalité des chances.

Une équipe de recherche pluridisciplinaire et pluricatégorielle

Pour mener à bien ce projet au sein du #GTnum #ELN, le groupe-projet est composé de chercheuses et chercheurs relevant de plusieurs disciplines scientifiques en sciences sociales, à savoir les Sciences de l’Information et de la Communication, la Psychologie du développement et l’ergonomie, la Géographie sociale, et la Socio-Anthropologie de l’enfance et de l’éducation. La mobilisation de cette équipe pluridisciplinaire constitue un atout pour déployer un protocole multidimensionnel. En outre, les chercheuses et chercheurs engagés dans ce projet ont une connaissance fine des problématiques éducatives et d’apprentissage, ainsi que des terrains éducatifs et scolaires, et sont complémentaires du fait de leurs spécialisations et de leur convergence interdisciplinaire.

L’équipe est également composée des collègues évoluant au sein des directions académiques du numériques, et de Réseau Canopé. Des partenariats avec des associations d’éducation populaire sont également tissés.

La couverture territoriale du projet est importante puisque ce sont en tout 5 territoires régionaux (Bretagne, Hauts-de-France, Normandie, Nouvelle Aquitaine, Pays de la Loire, Occitanie) qui sont couverts par les enquêtes qualitatives mises en place.

À vos marques, prêts… Enquêtez !

 Le travail de délimitation à la fois conceptuelle et empirique du projet #GTnum #ELN a mobilisé l’équipe durant les premiers mois du projet. Une équipe qui a appris à travailler collectivement, en distanciel, dans la joie et la bonne humeur, mais aussi la rigueur ! Un rythme soutenu d’échanges, à la fois lors de réunions synchrones et sur un espace collaboratif, a permis d’avancer de façon très importante les revues de la littérature sur six thématiques essentielles à la bonne conduite du projet :

  1. Littératie / Littératies numériques
  2. Méthodologies d’enquête
  3. Enfance(s) et Socialisations / Culture numérique enfantine
  4. Famille, parentalité et numérique
  5. Apprendre au quotidien : dans et hors la classe
  6. Le numérique en cycles 2 et 3

                Le groupe-projet a ensuite élaboré une enquête quantitative à destination des parents d’enfants scolarisés en cycles 2 et 3. Trois grandes questions ont guidé la construction du questionnaire :

  1. Quelle identification des compétences littéraciques de leur enfant ?
  2. Quelles attentes parentales quant aux compétences littéraciques qui, selon eux, doivent être développées par l’école chez leur enfant ?
  3. Quel sentiment de compétence, d’auto-efficacité, pour accompagner le développement de la littératie numérique de leur enfant ?

Nous vous en dirons prochainement davantage sur les questionnements et choix qui ont traversé les réflexions de l’équipe à ce sujet.

Pour l’heure, l’enquête quantitative, validée également par la déléguée à la protection des données (DPO) pour une mise en conformité au règlement général sur la protection des données (RGPD) est prête, sachant que la fermeture des écoles et collèges en avril nous a conduit à repousser sa diffusion. Le lancement de l’enquête quantitative est planifié, en ligne, le 10 mai. Nous compterons sur vous pour la diffuser (et la renseigner le cas échéant) !

                Le projet #GTnum #ELN comprend aussi un très important volet de recherche à dimension qualitative.

Pour ce faire, les chercheuses et chercheurs investissent des établissements scolaires afin de déployer une recherche à la fois distanciée, participative et action, en fonction des phases du protocole. Bien sûr, si le protocole d’enquête qualitative comprend des éléments « de base » communs à tous les terrains d’enquêtes, une déclinaison au fur et à mesure des enquêtes et en fonction des singularités terrain/recherche est prévue.

Le protocole commun comprend cinq entrées :

  1. Entretien avec la direction de l’établissement et l’équipe pédagogique de l’école / de la classe ;
  2. Entretien semi-directif avec l’enseignante ou enseignant de la classe ciblée ;
  3. Observation distanciée de séances pédagogiques engageant le numérique comme outil ou comme objet ;
  4. Séance (recherche participative) avec une enseignant ou un enseignant dans la classe sur le thème « Toi et le numérique » ;
  5. Focus groupe avec des parents d’élèves scolarisés en cycles 2 et 3.

Les conditions particulièrement complexes cette année pour les écoles et collèges ont retardé l’entrée sur le terrain des chercheuses et chercheurs de l’équipe-projet. Toutefois, grâce à l’engagement des équipes pédagogiques sollicitées, et au soutien de nos collègues des DANE, l’enquête qualitative démarre en ce mois de mai. Nous avons hâte de vous en dire plus.

Identification sur les réseaux sociaux

Pour suivre le projet sur les réseaux : #GTnum #ELN : @annecordier  @andre_tricot  @DraneNormandie

Logo du Projet ELN

Référence(s)

BROUGÈRE, Gilles, ULMANN, Anne-Lise (dir.) (2019). Apprendre de la vie quotidienne. Paris : PUF.

CLAVÉ-MERCIER, Alexandra, COSSÉE, Claire (2019). «  Scolarisation des enfants « du voyage » : des politiques aux pratiques » – Dossier Thématique, Études tsiganes, n° 65-66, mai.

COMBES, C., VOLCKAERT-LEGRIER, Olga et PERRET, C. (2018). Écrire des SMS, quels effets sur les modules cognitifs de production ? L’Année Psychologique, 118, 173-202.

DANIC, Isabelle, DAVID, Olivier, DEPEAU, Sandrine (2010). Enfants et jeunes dans les espaces du quotidien. Rennes : Presses Universitaires de Rennes.

FURLONG, J., & DAVIES, C. (2012). Young people, new technologies and learning at home: taking context seriously. Oxford Review of Education38(1).

LIVINGTONE, Sonia, SEFTON-GREEN, Julian (2016). The class: Living and learning in the digital age. New York : NYU Press.

RAYOU, Patrick (dir.) (2019). L’origine sociale des élèves : Mythes et réalités. Paris : Retz.

SIROTA, Régine (1995). Nouvelles sociabilités enfantines. Informations sociales, n°65.